AccueilNos productionsBoutique virtuelleNewsLiens Album d'images
MLP Editions-Music
MLP 01
MLP 02
MLP 03
MLP 04
MLP 04

  J'ai entendu tes cris (MLP 04)

1. écouter Emmène-moi                                     

2. écouter Notre Père tu pleures               

3. écouter J'ai entendu tes cris. 

 4. écouter Si mon peuple (Chron. 7, 14-16)

 5. écouter Car là où 2 ou 3 ...                         
                 (Mat. 18, 19-20 ; Ps. 37,4)

 6. écouter La foi illumine mon coeur

 7. écouter Mon bien-aimé serviteur (Esaïe 42) 

 8. écouter Tu es ma gloire   
                                                                                  
 9.
 écouter Zenfants BonDié 
                 (Version créole mauricien)


10.
écouter 
Que ton règne vienne

                                                  11. écouter La foi illumine mon coeur 
                                                                   (
Version REMIX)

        

         Commentaires pour les chants cd mlp 04                        

Le Seigneur nous invite par ces chants à nous approcher un peu plus de lui, car dans Sa parole, il est écrit que Dieu se laisse trouver par celui ou celle qui le cherche.  Il a prouvé son amour, sa passion pour nous en envoyant la personne de son fils Jésus-Christ dans le monde afin que quiconque croit en lui ne meurt point mais qu'il ait la vie éternelle.

Quand nous avançons avec confiance dans le fleuve et que nous laissons le Saint-Esprit nous emmener dans la profondeur de ces eaux qui descendent de son saint lieu, alors il nous emportera dans son courant, nous fera découvrir les profondeurs du coeur de Dieu, il nous emmènera où Dieu veut, nous fera passer par des nouveaux chemins, des chemins jusqu'à maintenent inconnus.  Il nous fera découvrir la véritable adoration, la vie abondante et une véritable intimité avec Jésus.  Ma prière pour vous, comme pour moi-même, c'est que Jésus nous donne un coeur nouveau, un coeur de chair, pour aimer les âmes perdues et réclamer ces âmes pour le salut.

Oui, Notre Père pleure avec ceux qui pleurent, souffre avec ceux qui souffrent.  IL ne reste pas insensible à nos souffrances.  Si nous nous approchons du Père, il nous révèle son coeur, ses préocupations, sa joie, sa tristesse, sa compassion pour ceux qui souffrent.  Car il désire les sauver.

 

 

Dieu entend les cris de ses enfants mais quelquefois ne résistons-nous pas à son secours ?  Ne croyons-nous pas des fois que nous pouvons nous en sortir sans Lui ?  Que Dieu est lointain ? Mais non, Dieu est si près de nous, et nous si loin de Lui que nous ne percevons même pas sa présence.  Invoquons-le, et il répondra car son amour est si grand qu'on ne peut même pas le mesurer.


Ayons l'humité de reconnaître que nous ne pouvons rien faire sans Dieu et crions à Lui pour demander son aide.  Le Seigneur appelle son peuple à la repentance.  Sommes-nous prêts à nous humillier, prier et chercher sa face ? Car Dieu va se manifester si les coeurs se repentent avec sincérité et se détournent de ses mauvaises voies.  Il exaucera nos prières, nous pardonnera nos péchés, et guérira notre pays.


N'a-t-il pas dit que là où deux ou trois sont assemblés en son nom il est au milieu d'eux ?  Et qu'en est-il de la mesure de foi que Dieu a donné à chacun de nous ?  Il nous invite à nous saisir de toutes ses promesses par la foi, à  bannir nos doutes et à mettre  notre foi à l'épreuve.  Oui,   Dieu répond à la prière de foi de ses enfants.

Dieu, qui nous considére comme ses serviteurs bien-aimés, nous a donnés cette mission : celle d'aller comme des enfants de lumière auprès de ceux qui sont "dans la nuit".  (Esaïe 42)

Quand on tourne vers Jésus nos regards, on est rayonnant de joie.  Faisons comme Marie, choisissons la bonne part, demeurons aux pieds de Jésus, contemplons-Le.  Faisons de Lui nos délices car Il est notre gloire, notre seul espoir.

Réjouissons-nous car Jésus-Christ est bel et bien ressuscité !!! Il nous donne sa vie à cause de sa mort et de sa résurrection.  Saisissons-nous de cette puissance de vie et remportons la victoire car Dieu nous la donne en Jésus.

Que ton règne vienne !!!  Que le réveil éclate !!!
Oui, C'est le cri de l'Eglise !
Mais, est-ce que l'Eglise est prête à payer le prix ? Sommes-nous prêts à déchirer nos coeurs, à rechercher Dieu dans l'esprit d'unité, à nous aimer les uns les autres, à aimer ceux que Dieu aime, à abandonner notre propre volonté pour épouser celle de Dieu ?

Laissons donc le Seigneur embraser nos coeurs sur son autel ... 
Le réveil ne tardera pas alors à ECLATER ... !!!
Marahatta ! Viens, Seigneur, viens !

Si mon  peuple (2 Chroniques 7.14-16)

Voici dans quelles conditions j'ai reçu ce chant:

Le 13 janvier 2001 vers 21h, j'étais dans une profonde tristesse à propos d'un sujet qui me concernait personnellement, et j'étais en train de pleurer et de m'appitoyer sur mon sort.  Dans ce grand silence, j'entendis une voix audible qui me parlait dans mon esprit: "Ne pleure pas, ne sais-tu pas que je peux m'occuper de ton problème? Moi j'ai un gros chagrin et je voudrais le partager avec toi".  Je me souviens avoir répondu en ces termes: "Toi, Seigneur, tu as un gros chagrin?".  Il m'a répondu:"Oui".  Je lui ai demandé: "Lequel?".  Il m'a répondu:"Lèves-toi et va derrière ton synthé".  Je lui ai demandé:"Mais je vais jouer quoi, chanter quoi?" Il m'a répondu:"Si mon peuple".  Je ne savais pas où se trouvaient ces versets dans la Bible.  Alors j'ai pris le livre de recueil de chants de JEM 1 et j'ai cherché le chant 'Si mon peuple' car à côté du titre était inscrit la référence biblique: 2 Chron.7.14.  Avec joie j'ai ouvert ma Bible et l'ai posé sur mon synthé.  J'ai demandé au Seigneur:"Je fais quoi maintenant Seigneur?".  Il m'a répondu:"Plante un accord". "Mais lequel?"  "Un accord mineur", me réponit-il.  J'ai alors planté l'accord de Ré mineur.  Et sa voix continuait à me parler: "Chante les versets 14, 15 et 16 comme ils sont écrits".

J'ai commencé à chanter ces versets comme le Seigneur me l'avait demandé et ce jusqu'à 3h du matin.  Mes pleurs, mes prières, mes supplications sont sortis de mes entrailles tout le long pendant que je chantais ce chant qui venait de prendre naissance.  Puis j'ai demandé au Seigneur:"Seigneur, pourquoi je pleure tant?"  Il m'a répondu: "Si tu savais combien je souffre, combien je souffre de voir le comportement de mes enfants dans le monde, le comportement de mes enfants dans mon Eglise, si tu savais combien je souffre de voir tant d'avortements dans mon Eglise".  Et là, j'ai de nouveau fondu en larmes à haute voix, j'ai hurlé comme si je subissais les douleurs de l'enfantement.

Le lendemain, mon pasteur expliqua qu'à un moment précis le Seigneur cherchait des yeux pour pleurer et Il m'avait tout simplement trouvée car j'étais disponible à ce moment-la.

Je remercie le Seigneur qu'Il me permette de mettre ce chant à notre disposition, à la disposition de Son Eglise, car Il cherche des coeurs qui sont prêts à se repentir, à payer le prix, à se mettre sur l'autel dans un abandon total pour ce Dieu si riche en bonté.



AccueilNos productionsBoutique virtuelleNewsLiens Album d'images